Le sud de l’Australie, Great Ocean Road et jour de l’an à Melbourne

Salut à tous et bon retour sur notre site ! Enfin une nouvelle vidéo (assez calme)!

On sait, ça fait longtemps que vous attendez un nouvel article et c’est vrai que plus d’un an après notre retour en France il était temps que l’on s’y remette (pas facile cependant).

On reprend donc cette aventure après notre traversée du désert d’Australie du Nord au Sud, au départ d’Adélaide, voici la route suivie et les intérêts majeurs sur la route qui durera plusieurs semaines jusqu’à Melbourne au sud-est.

Beachport

IMG_2275Beachport
 est un point de passage sur le long de la côte avec une route touristique magnifique qui longe la plage et les falaises calcaires sur lesquelles on peut se balader, c’est sauvage, calme et intouché. Un endroit idéal pour se ressourcer bien qu’on ait rapidement compris, après plusieurs semaines de chaleur étouffante dans le désert que non seulement le sud de l’Australie serait plus froid mais aussi bien plus venté. De fait, on est assez souvent avec des petits pulls car même si les températures extérieures sont assez chaudes, le vent constant peut refroidir l’ambiance.

Mont Gambier

Mont Gambier, c’est une petite ville dans laquelle il y a deux lacs bleus qui prennent fond dans des anciens cratères de volcans, un petit stop intéressant avant de remonter dans les terres pour faire un tour dans un parc national.

IMG_2395Grampians National Park

Le parc national des Grampians est un environnement montagneux, pour ne pas dire rocailleux. D’abord une randonnée de 2h qui passe dans un petit « canyon » pour arriver jusqu’à un très beau point de vue sur la vallée, puis plusieurs points de vue assez beaux pour finir sur une nouvelle petite marche d’une heure qui nous emmène au pied d’une très belle chute d’eau !

Great Ocean Road

IMG_2570Great Ocean Road c’est une route d’environ 250 km qui longe la côte sud en direction de Melbourne, c’est réputé pour être la plus belle route de toute l’Australie !
 Immanquable !

On attaque donc cette route très réputée avec pas mal d’attentes (et c’est comme ça qu’on est parfois déçus) mais pas cette fois-ci, bien au contraire !
 Sans rentrer vraiment dans les détails car les photos parlent d’elles mêmes et montrent toute la beauté des lieux.
 On a donc passé 4 journées formidables à explorer tous les stops, lookouts et petits chemins qui mènent au bord de mer.

IMG_2533En gros sur toute la GOR, on longe le bord de mer, parfois le long de falaises rocheuses qui se cassent de manière abrupte pour laisser apparaître une eau bleu turquoise, parfois on trouve des petites criques ensablées et inaccessibles, parfois des rochers énormes qui sortent de l’eau et même des ponts formés par ces rochers.
Dans l’ordre on découvre Bay of Islands, Bay of Martyrs, Grotto, London Bridge, The Arch, Loch and Gorge et finalement on arrive aux 12 Apôtres, le point de vue le plus emblématique et connu de la Great Ocean Road. C’est un point de vue depuis lequel on pouvait auparavant voir 12 magnifiques rochers sortir de l’eau… il n’y en a désormais plus que 7 qui tiennent encore debout, les autres ayant été balayés dans l’eau à cause de l’érosion, le paysage est magnifique !

IMG_2636Depuis ce point de vue on peut aussi observer une colonie d’un millier de pingouins pygmées qui viennent se reposer sur la plage dès le coucher de soleil après une longue journée de chasse sous marine en mer ! Ils ont la particularité d’être tout petits, c’est d’ailleurs la race de pingouins les plus petits au monde, ils mesurent en moyenne 33cm de haut soit la hauteur et corpulence d’une bouteille de coca ! Ça va être difficile de les voir depuis notre point de vue à une soixantaine de mètres de la plage…

On attend donc évidemment leur arrivée avec impatience et dès le soleil couché, ils commencent à arriver par groupe d’une quinzaine de pingouins qui se laissaient apporter par les vagues au bord du rivage puis marchent jusqu’au creux de la falaise !

IMG_2768On passe par les Gibson steps, la plage de Johanna, Cape Otway. Le long de la route qui mène au Cap, on se met en quête de koalas sauvages car il y en a apparemment beaucoup dans cette zone entièrement peuplée d’eucalyptus. Tout le long de cette route qui dure une dizaine de kilomètres, on s’arrête tous les 500 mètres pour en observer dans les arbres, repérés depuis le van en route, il y en a même un qui est seulement à 2 mètres au dessus de nous et qui dort paisiblement sur sa branche, pas gêné par les voitures qui passent à côté, on ne pensait vraiment pas avoir l’opportunité d’en voir de si près à l’état sauvage !

Au final on en aura vu 23 sur cette route !

On continue par Apollo Bay, Kennett River, où l’on s’arrête car il y a apparemment des perroquets par ici. Effectivement dès notre arrivée, on voit plein de perroquets autour de nous mais aussi un gros koala lui aussi perché à moins de 2 mètres de hauteur, il paraît super vieux et on l’entend même respirer alors qu’il dort c’est marrant.

IMG_2831Les perroquets viennent se poser sur nous, sur nos bras, nos épaules, nos têtes, ils sont tous vraiment magnifiques : des rouges, des bleus et rouges avec des supers reflets ! Il y a aussi des cacatoès, plus gros mais plus timides qui restent un peu plus haut dans les arbres.

 

Torquay

Torquay est une petite ville côtière, remplie de magasins de vêtements et de surf, on y regarde aussi une compétition d’aviron sur une plage, juste à côté de dizaines de surfers bien motivés (il faut l’être avec la température extérieure, et aussi avec celle de l’eau, on a même pas osé aller la toucher !)

IMG_2934En passant en ville, on voit qu’il y a un événement avec des voitures de courses alors on passe faire un tour, il y a un petit circuit et les voitures semblent faire une pointe de vitesse rapide en seulement une centaine de mètres avant de décélérer. Dans les rues, il y a des dizaines de vieilles voitures en exhibition, des motos etc. 
Alors qu’on marche le long du port on voit aussi un hélicoptère qui fait des tours rapides au dessus de la ville, on va voir les prix et à notre surprise ce n’est pas si cher que ça (pour de l’hélicoptère), 45$ pour 5 minutes de vol (environ 30€) donc comme Flo n’en a jamais fait on saute sur l’occasion et on grimpe à bord !

 

Philip Island

IMG_2967On commence par aller voir le nourrissage des pélicans au bord du port (exécuté par des volontaires). Il y a une vingtaine d’énormes pélicans qui attendent sur la plage qu’on vienne leur servir leur repas (comme depuis 20 ans au même endroit avec les restes de la pêche du matin).

Les pélicans se battent et se montent les uns sur les autres pour essayer de chopper ce la bénévole envoie. C’est impressionnant car ils viennent se battre juste à côté de nous et s’enfuient les ailes ouvertes avec leur envergure de plus d’1,5m !
 A la fin du show on arrive même à caresser le dessus de la tête de quelques pélicans qui se laissent plus ou moins faire, ils sont vraiment super doux comme si leur tête était recouverte de petit duvet !
 Une énorme raie vient d’ailleurs se joindre à la fête en longeant la plage.

IMG_3066On va ensuite au bout de l’île sur des passerelles autour desquelles il semble que toutes les mouettes de l’île se soient regrouper pour donner naissance il y a quelques mois. On voit des centaines de mouettes et leurs petits de partout autour !
 C’est aussi surtout un point duquel on est censé pouvoir voir des phoques sur une île qui se situe à 2km de là… autant dire qu’on a pas vu grand chose.

On remarque qu’il y a des petits trous et mini cabanes construites tout autour des passerelles, il s’agit de trous pour les pingouins où ils donnent naissance à leurs petits. On a pu voir 3 petits pingouins qui se blottissaient dans leurs terriers et regardaient l’extérieur certainement effrayés de sortir dans l’attente de leur maman qui leur amène le repas en fin de journée ! Ils sont trop adorables !

 

IMG_3140Sur la route pour Melbourne on fait une rencontre d’un nouveau type, c’est un petit animal de la famille du hérisson au nez long, un échidné. On se rapproche très près de lui et ça n’a pas l’air de le gêner, il se balade dans l’herbe et il cherche sous la terre en enfonçant son long nez directement dans le sol et en levant la terre avec.
 Il est vraiment trop beau, on arrive à le caresser un peu sur ses pics et poils mais quand il sent trop notre présence il baisse la tête et enfonce ses pattes sous le sol tout en dressant ses pics si bien qu’on ne peut plus le toucher ni le déloger de sa place.

Melbourne

IMG_3986Melbourne c’est une des villes où il fait le mieux vivre au monde, une ambiance décontractée, une météo douce et des gens hyper cools. Ici on découvre la ville en passant dans des toutes petites rues bondées de micro restaurants et de monde et on passe aussi voir des rues emplies de graffitis (très réputés). Il semble que Melbourne est un peu la ville de l’art et surtout aussi des extravagants, les gens assument leurs différences et les revendiquent au travers de leurs styles plus tranchés que dans le reste de l’Australie.

En résumé une ville agréable pour se reposer, travailler, faire des rencontres, vivre quoi !
IMG_3300

La plage de Brington est super connue car il y a une petite centaine de chalets construits en bord de plage, certainement pour les pêcheurs à l’origine mais qui ont été depuis tous acquis par des particuliers et repeints de toutes les couleurs. Ça crée une ambiance sympa, animée et colorée. Certains chalets ont même des dessins dessus comme un kangourou avec des gants de boxe, un crabe, le drapeau australien ou encore des vagues.

Les Oppossums de Melbourne

IMG_3982Il y a un parc en ville, dans lequel des dizaines d’opossums vivent dans les arbres et sortent se nourrir à la tombée de la nuit. On a d’ailleurs appris que les bandes en plastique qui entourent le bas des arbres servent à ce que les opossums ne puissent pas monter ou descendre des arbres à leur guise (ils n’ont pas de prises sur une surface lisse). Il sont assez petits et super mignons avec de gros yeux ronds et une fourrure de peluche qu’on a envie de caresser.

Le jour de l’an 2014-2015

La ville est agitée, il y a beaucoup de monde dans les allées et pas mal d’artistes de rue. En fin d’après midi, on se dirige finalement vers le parc depuis lequel il est conseillé de regarder le premier feu d’artifice à 21h30. Le feu d’artifice débute sur la ville, très joli mais aussi très court, dans les 7 minutes environ… on retourne jusqu’en ville en marchant pour se diriger vers un deuxième parc en plein centre ville pour assister au deuxième feu d’artifice à 23h30.

Dès les premiers feux lancés, on comprend tout de suite à quoi on a à faire : les fusées sont tirées depuis le sommet de tous les gratte ciels de Melbourne, ce qui fait qu’on est littéralement entouré par les explosions, il faut regarder à 360 degrés autour de soi pour espérer tout voir ! Le tout est magnifique et surprenant et on reste captivé pendant les 20 minutes de show jusqu’au fameux décompte !

Entre temps on découvre la Tasmanie, sur laquelle vous en apprendrez plus dans le prochain article/vidéo.

1 réponse
  1. karine
    karine dit :

    WAOUUUUU !!!
    juste magnifique !!! plein de couleurs, pleins d’animaux, plein de paysages juste énorme !! on en a pris pris plein la figure 😉 !
    bisous !

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *