la Traversée du Désert Australien Uluru Kakadu

3 mois après être arrivés en Australie, on attaque la longue route qui va nous faire traverser plus de la moitié de l’Australie dans sa largeur et dans toute sa hauteur :  8000 km de DÉSERT quoi !

Le désert australien

IMG_1282Après seulement quelques dizaines de kilomètres en direction du centre, on commence déjà à prendre la température de cette expédition : une CHALEUR réellement assommante (plus de 40°C à l’ombre) et des cadavres de kangourous tous les 5 km (et l’odeur de mort qui va avec). En plus de ça, sans la climatisation on roule évidemment avec les fenêtres ouvertes, le bruit du moteur plus le bourdonnement du vent donne rapidement envie d’accélérer à fond pour réduire le temps de parcours mais évidemment la variable qui nous tient à coeur c’est aussi le budget : on ne se permet donc pas de rouler à plus de 80-90km/heure. IMG_1148On fait d’autant plus attention à notre consommation que les distances sont longues entre les stations services (parfois jusqu’à 300 km) et les prix sur cette portion montent jusqu’à 2 dollars le litre de sp 91 (contre environ 1,5$/l en ville).
 On se RELAIE toutes les 1h30/2h et on roule depuis 7h du matin jusqu’à environ 18h.
 On se rend compte qu’on ne mange pratiquement rien de la journée, qu’on boit énormément mais qu’on ne va pas souvent aux toilettes (merci la transpiration!), c’est vraiment difficile et déroutant. On se fait aussi harceler par les mouches et autres bêtes volantes dès qu’on s’arrête 2 minutes.

On s’endort avec beaucoup beaucoup de DIFFICULTÉ malgré la porte ouverte et notre petit ventilo car il fait affreusement chaud.

 

Kakadu et le Nord de l’Australie (Northern Territory)

Après 3 jours de route intense (environ 1800km), on arrive dans le Nord pour découvrir quelques parcs nationaux impressionnants :

  • le Litchfield national park

IMG_1378Il y a beaucoup de choses à découvrir :  Wangi falls
- Tolmer falls
- Florence falls
- bulley rock hole… et c’est surtout très appréciable d’y passer car ce sont quelques uns des rares endroits où l’on peut se BAIGNER alors on ne rate pas l’occasion !

  • les termitières géantes (magnetic mount)

IMG_1545Ce sont des champs remplis de termitières de plus de 2-3 mètres de HAUT !
Malheureusement, on n’arrive pas à voir les petites travailleuses depuis l’extérieur, mais c’est étonnant de voir de telles constructions bâties par des bêtes de seulement quelques centimètres.

  • Parc national de Kakadu

IMG_1745Certainement le point le plus impressionant du parc : Ubirr est une marche avec des peintures aborigènes qui représentent des hommes qui chassent, des poissons, des kangourous, des mains. Elle passe par un point de vue qui nous donne une vision sur la SAVANE et les points d’eau alentours (ça fait penser aux paysages du Roi Lion).
On s’arrête à plusieurs autres endroits où l’on voit de nouveau des peintures aborigènes et lookouts (points de vue), on tombe aussi sur 3 énormes crocos qui se reposent sur la berge d’une rivière.

Le Nord c’est fini, le petit détour de 2000 km pour voir Kakadu et les autres parcs touche à sa fin et on prend maintenant la direction du CENTRE de l’Australie.

 

IMG_1807Devil’s marbles

Sur notre route, ce sont des énormes boules de GRANITE qui donnent l’impression d’avoir été posées au milieu du désert par des géants.

 

 

 

 

Le Centre Rouge :

  • Les parcs MacDonnells

IMG_1211Les MacDonnells sont en fait deux parcs nationaux : celui de l’est et celui de l’ouest. Comme ils sont à l’opposé l’un de l’autre, en général, les gens décident de n’en faire qu’un. Nous, comme on hésitait, on a fait les deux !
On marche dans les Trephina gorge, bien sympa, ce sont des gorges pas très hautes mais qui laissaient un passage en sable blanc au milieu (certainement le lit d’une riviere), également
 Ormiston gorge, avec un beau point de vue.
Les ochre pits, une petite gorge où la roche laissait apparaître des couches avec des dizaines de variations de couleur d’OCRE super belles (dont se servaient les aborigènes pour dessiner sur les murs).

 

  • Kings Canyon

IMG_1630Kings Canyon c’est un canyon avec des FALAISES d’une centaine de mètres de haut qui laissent un passage verdoyant en son milieu.
On opte pour l’incontournable rando qui passe sur les flancs du canyon et qui en fait le tour. On peut d’ailleurs se rapprocher près du vide, très près ! La randonnée est magnifique même si assez dure et on passe devant des points de vue vraiment peu communs.
C’est l’un des endroits qu’on a préféré dans le désert !

 

  • Uluru, Ayers rock

IMG_1736C’est assez impressionnant de voir cet énorme ROCHER posé au milieu de rien du tout.

On l’explore sous tous les angles, coucher de soleil, lever de soleil, points de vue, randonée de 4h pour en faire le tour… c’est d’ailleurs un peu trop en faire que de marcher 10km autour car il n’y a pas grand chose d’intéressant à voir en dehors des points d’intérêts auxquels on peut accéder en voiture…

IMG_1962On a ensuite la possibilité de monter sur le rocher ou non. Il y a énormément de polémique autour de ça, car les aborigènes refusent que les touristes « escaladent » Uluru (pour des raisons de croyance et site SACRE, qui pourrait porter malheur aux personnes qui le grimpent) ; alors que le gouvernement l’autorise (afin bien évidemment de ramener des sous-sous…)
Les fortes chaleurs font que la petite randonnée pour monter sur le rocher est interdite par les Rangers pendant la période où l’on se trouve ici, donc comme ça, pas besoin de réfléchir si on le monte ou pas.

[box type= »info »] ULURU est le nom aborigène du rocher et Ayers rock le nom attribué par les premiers colons blancs qui l’ont découvert[/box]

 

  • Mont Olga

IMG_1894Le Mont Olga, c’est un ensemble de rochers encore plus hauts qu’Uluru et qui s’en situent à une cinquantaine de km. De nouveau 4h de randonnée dans la chaleur qui nous fait faire le tour, marcher dans la gorge et des passages serrés autour de ces blocs immenses.

Après 4 jours passés à explorer le centre du Pays, on prends la direction du Sud !

 

Coober Pedy

IMG_2202C’est une des plus grosses villes minière d’Australie connue pour ses filons d’OPAL. 
La ville est assez sale et peu accueillante. Aux alentours, on voit des trous d’excavation de partout, c’est vraiment le stéréotype de la ville minière.

On en profite pour visiter la plus grosse mine de la ville, désormais transformée en attraction touristique. 
On nous explique toutes les spécificités de l’Opal et des bijoux qui sont créés avec. IMG_2169On rentre ensuite à l’intérieur de la MINE et du dug out (maison creusée sous terre), car ici on est encore dans le désert et la ville a la particularité d’avoir énormément de maisons et constructions souterraines pour se préserver de la chaleur extérieure.

A l’intérieur de ces constructions souterraines, la température stagne aux environs de 23 degrés. 
La visite est sympa, on marche dans les tunnels miniers d’époque, initialement creusés à la pioche, puis par la suite à l’aide d’explosifs et de foreuses.

 

Les aborigènes

Ceux qu’on appelle les aborigènes sont initialement les habitants NATIFS d’Australie, des personnes au teint noir et aux traits épais.
Lorsque les premiers colons sont arrivés ils ont, un peu à la manière de la conquête des États Unis, fait en sorte d’acquérir la plupart des terres intéressantes avec le consentement forcé des aborigènes. Quelques décennies plus tard, les aborigènes ont complètement étés pillés et marginalisés par la population australienne moderne qui les as mis dans une position très délicate.
Ils n’ont pas d’accès au monde de l’emploi car discriminés par les « australiens » et l’état leur donne une aide pour les aider à s’en sortir dans ce pays qui n’est plus le leur.
L’argent leur sert maintenant à s’acheter de l’alcool et à boire toute la journée provoquant ainsi un mépris d’autant plus grand à l’égard de leur minorité.
L’écart culturel est immense et le constat est que dans les villes du désert, là où ils sont le plus représentés, on assiste à un spectacle DRAMATIQUE dans lequel certaines villes sont remplies d’aborigènes qui errent dans les rues, tous ivres mort, crient et se battent à mort (on a assisté à plusieurs scènes de violence extrême).
Difficile de ne pas les juger, confrontés à de telles visions même si on sait qu’ils ont étés poussés volontairement dans cette voie par le gouvernement australien depuis plusieurs décennies.
Un triste constat qui ne va malheureusement pas s’améliorer à l’avenir.

4 réponses
  1. arootstheworld
    arootstheworld dit :

    j’attendais avec impatience la suite de vos aventures et j’ai été comblé 🙂 ! Vraiment superbes votre vidéo. Comme dis si bien Karine : « Vite une autre vidéo ».
    De notre coté nous approchons de la date de départ (59 jours) et l’excitation monte sévère !

    Répondre
    • Sahrian
      Sahrian dit :

      merci c’est cool de nous suivre ! profitez bien des derniers jours avant votre départ parce que vous les trouverez peut-être plus fades au retour 😉
      mais ça va être génial !

      Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *